Grand pic de la Lauzière

Cette Voie s’appelle « si ça t’arrive en vrai » A3+/6a/200m

compter 2 à 3 jours pour une répétition, prévoir 50 pitons variés, 1 jeu de camalots jusqu’au 4, 1 jeu d’alliens, 1 jeu de stoppers, crochets.Tous les relais sont équipés en spits de 8.

Pour accueillir Sébastien Ratel, fraichement arrivé au GMHM, nous décidons d’emmener nos gros sacs au pied de la face ouest du grand pic de la Lauzière.

Après 4 heures d’approche de pur bonheur, nous attaquons la voie en début d’après midi, les cordes fixes laissées en 2004 sont toujours là, je rejoins le premier relais par une fissure diagonale en A2 évitant ainsi le dièdre d’attaque.

Dim commence la deuxième longueur en A3 et après une dizaine de mètres s’offre un joli vol garni en délogeant un bloc d’une centaine de kilos, coupant au passage la corde d’attache en plein milieu.

Nous bivouaquons dans une grotte de neige au pied de la face, et le lendemain après un départ matinal nous progressons de 4 longueurs raides et soutenues le long d’une veine de quartz .

Le soir nous installons les portaledges à R4, un bivouac 3 étoiles suspendu en plein vide avec en prime un coucher de soleil magnifique, loin de tout……

le lendemain Seb fait les frais de la solidité des alliens posés dans ce granit particulier, et ce paie un petit vol.

Dim sort les chaussons pour une dernière longueur de 6a bien émouvante…..qui va l’amener droit au sommet.

Au final une bien jolie voie qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps, et 3 jours fabuleux en compagnie de ces deux jeunes énervés de la vallée qui à n’en pas douter n’ont pas fini de nous tracer de belles lignes…….

Manu